• car je préfère écrire comme on bavarde
    •  au gré des pensées,des mots qui viennent tout seuls
    • ,en désordre souvent ce qui me plaît..
    • pas d'obligation de" moi à moi"..
    • Parler de la pluie et du beau temps de choses
    •  plus ou moins sérieuses comme on grapille par ci par là ..
    • Ecrire sur l'aile du vent.. .
    • Sans doute est ce pour cela que l'en tête
    •  de ce journal est "Le vent.etc..."
    •  il va et vient , s'en va en folâtrant
    • ,revient en coup de tempête du bout du monde
    •  pour se poser en douce brise.
    • Ainsi il apporte les nouvelles à ceux
    •  qui ne peuvent se déplacer.
    • Quand je parle de nouvelles
    • il ne s'agit de celles distribuées à la télé,
    • journaux et magazines,non,non...
    • Il me parle des papotages des nuages qu'il rencontre ,
    • il me parfume de tous les parfums des pays
    • que je ne connais pas , m'apporte des friselis de pluie soyeuse
    •  dansante aux bout de ses doigts et tant d'autres choses aussi....
    • Il fait touner les ailes de ce moulin
    • que j'aime pour m'emmener
    • au coeur des grains de la tendresse
    • cicatrisent sans laisser de traces

    2 commentaires
    • Simplement dire,écrire sans façons et ce n'est pas facile ....
    • Il me semble "savoir" écrire un peu lorsque
    • j'écris poèmes ,contes et histoires pour
    • les grands et les petits.
    • .mais ouvrir les portes de mes mémoires
    • c'est bien plus difficile...patience..
    • tout doucement je vais y venir sans réflèchir ,
    • sans chercher à "voir" l'effet que cette écriture là donnera!
    • C 'est différent que d'écrire sur des pages de papier,
    • et pourtant que j'en ai écrit , que j'en écrit encore..
    • Alors des Billets pour faire le point ,
    •  me remémorer des choses
    • qui surgiront comme ça ?j
    • e me pose la question...

    2 commentaires
    • D'un ami Poète j'ai reçu ve poème:
    • "Oh!la tendresse de survivre
    • En ce printemps d'orage là,
    • Quand le vent qui nous délivre
    • De l'âme en cette peur qu'elle a,
    • Se désaltère d'un ciel ivre
    • De l'âpre neige des lilas!"
    • (Maurice Courant)
    • Extrait de
    • "TENEBREUSE LUMIERE"

    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique